Registre des poissonnières Halle Neuve de Marseille, XIXème

Registre des poissonnières Halle Neuve de Marseille, XIXème

Ancien document officiel, registre des poissonnières et de leurs étals dans la Halle Neuve en date du 1er juillet 1826. Originairement Halle Delacroix, le lieu fut ainsi nommé d'après le préfet de Marseille Charles Delacroix, père du peintre Eugène Delacroix. Ce bâtiment, détruit dans les années 80, représente une part historique du travail des femmes à une époque où elles sont autorisées à exercer très peu de métiers. Les marseillais connaîtrons l'expression "crier comme une poissonnière". En effet, ces femmes exubérantes détenaient le monopole de la vente de poisson et en fixaient le prix. On pourrait les considérer comme les féministes du XIXème siècle.Le registre comporte la signature du maire de Marseille de l’époque, Jean-Baptiste de Montgrand.

Le document est présenté sous cadre de qualité avec marie-Louise.Dans son jus avec traces d’ancienneté et d’usure.

Il s’agit d’un objet animiste authentique pouvant compléter un cabinet de curiosités ou une collection de vieux papiers

DIMENSIONS : H44xL55xcmDATE : 1826ORIGINE : Marseille, FrancePOIDS : 1,800 kg

    250,00 €Prix